Home » Non classé » A Antibes le jardin Thuret arboretum expérimental d’INRAE, un lieu unique à redécouvrir

A Antibes le jardin Thuret arboretum expérimental d’INRAE, un lieu unique à redécouvrir

Pour Georges Sand il fut « le plus beau jardin qu’elle ait vu dans sa vie ». Et le fait est que ce jardin botanique, peuplé d’un millier d’espèces appartenant à 131 familles et 144 genres d’arbres et arbustes en provenance du monde entier abritant des arbres historiques, des espèces rares ou protégées, ayant un intérêt biologique particulier ou esthétique, est un endroit unique et pas seulement pour la seule beauté des lieux. Il est aussi ce que l’on sait moins, un site de recherche scientifique spécialisé dans l’introduction et l’acclimatation d’espèces exotiques ligneuses créé en 1857 par Gustave Thuret, botaniste et algologue et son successeur Charles Naudin. Géré depuis 1946 par l’Institut National de la Recherche Agronomique devenu depuis le 1erjanvier 2020 INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) il a été en France le lieu d’introduction de nombreuses espèces exotiques contribuant notamment à la création du paysage de la Côte d’Azur comme à l’essor de l’horticulture méditerranéenne. Ainsi trouve-t-on dans les jardins de cette région de nombreuses espèces de palmiers ou d’eucalyptus introduits par le jardin Thuret.

Des arbres du monde entier adaptés aux excès et à l’irrégularité du climat méditerranéen

Catherine Ducatillion – INRAE – Directrice Unité expérimentale Villa Thuret Jardin botanique

Dans cet arboretum les graines sont semées et élevées en serre, puis acclimatées en plein air selon des procédés respectueux à la fois de la conservation, de la biodiversité et de la réglementation internationale. Son rattachement à un établissement d’enseignement supérieur et de recherche, abritant laboratoires et collections (herbier,bibliothèque,jardin botanique) lui permet d’exercer différentes missions scientifiques, d’éducation, de diffusion de ressources génétiques et d’horticulture. Grâce au riche patrimoine biologique et historique engrangé sur les végétaux de climat méditerranéen ou tempéré chaud qui compose les collections, elle a développé une expertise pointue sur le processus complexe d’acclimatation, constituant une base de données très utile à la connaissance des capacités d’accommodation des végétaux introduits. Et bien sûr à la communauté scientifique en général. La Villa Thuret fait partie des arboretums d’INRAE et constitue un ensemble de ressources biologiques forestières permettant de repérer des espèces susceptibles de répondre aux besoins émergents liés aux changements climatiques en cours. Elle est ouverte au public, aux étudiants, en stage ou en travaux dirigés ainsi qu’aux scolaires à qui elle propose des parcours didactiques comme le spectaculaire Sentier des Arbres Remarquables ou l’original Sentier des Ecorces qui fait découvrir au visiteur 30 écorces parmi les plus singulières du lieu sélectionnées par le photographe niçois Cedric Pollet spécialiste des expéditions botaniques dans le monde. Outre le label « Jardins botaniques de France », la Villa Thuret a obtenu plusieurs distinctions : le label « Jardin remarquable » décerné par le Ministère de la Culture en 2007, celui  « d’ Arbres Remarquables » en 2015 octroyé par l’association A.R.B.R.E.S  pour la qualité l’ensemble des  collections arborées et le label « Maisons des Illustres » en 2018. Dirigée par Catherine Ducatillion botaniste et ingénieure de recherche INRAE, la Villa Thuret est également  initiatrice des Rencontres de Thuret dont la 4èmeédition à l’automne 2020 explorera le thème des invasions biologiques.

Thuret-paca@inrae.fr

https://www6.sophia.inrae.fr/jardin_thuret/Actualités

A Lire :

Cedric Pollet :

  • Ecorces voyage dans l’intimité des arbres du monde – Ulmer – www.cedric-pollet.com

Catherine Ducatillion :

  • C. Ducatillion et L. Blanc-Chabaud, Photographies de C. Slagmulder. L’art d’acclimater les plantes exotiques. Le jardin de la Villa Thuret – Quae – 2010. 190 p.
  • Badeau V., Bonhomme M., Bonne F., Cecchini S., Chuine I., Ducatillion C., Jean F., Lebourgeois F., 2017 – Les plantes au rythme des saisons. Guide d’observation phénologique. Biotope, Mèze. 336 p.
  • Bracq J., Bottin M., Ducatillion C., 2017 – Les jardins des Alpes-Maritimes, trésors de la Côte d’Azur. XVIIIe-XXIe siècles. Histoire, art, acclimatation exotique. Département 06, Nice et Snoeck, Gand. 272 p.

L’Association des Amis du Jardin de la Villa Thuret (l’AAJT) créée le 3 juillet 2007 a pour objectif d’apporter son soutien au Jardin botanique de la Villa Thuret en faisant connaître le jardin et ses collections, en participant à leur préservation et à leur mise en valeur. La présidente est Christine Siebert: cmj.chsiebert@gmail.com

Translate »