Home » Non classé » Le GEVES expertise les nouvelles variétés et analyse la qualité des semences et plants. Il participe à l’histoire de la sélection végétale

Le GEVES expertise les nouvelles variétés et analyse la qualité des semences et plants. Il participe à l’histoire de la sélection végétale

Ce groupement d’intérêt public a des missions multiples  allant des études nécessaires à l’inscription des variétés végétales nouvelles au catalogue officiel, à la protection juridique du droit des obtenteurs, en passant par le contrôle et à la certification des semences avant leur commercialisation. Concrètement sur le terrain, en expert  indépendant de la semence à la plante il contrôle les graines envoyées par les semenciers, établit la carte d’identité des nouvelles variétés en vérifiant qu’elles sont bien nouvelles, évalue leurs caractéristiques et leurs qualités agronomiques, environnementales comme leur rendement, leur résistance aux maladies, aux changements climatiques, autant étapes nécessaires pour aboutir à l’autorisation de commercialisation. Il participe  également à la recherche, anime un réseau de laboratoires en France, assure la coordination nationale de la conservation des ressources phytogénétiques et dispense des formations.

Serres de Brion Photos : GEVES

Situé à Angers-Beaucouzé il peut s’appuyer  pour mener ses  diverses missions sur des laboratoires  pointus axés sur la qualité des semences à proximité sur la Station Nationale d’Essais de Semences (SNES) de Brion spécialisée dans l’expertise des variétés d’espèces potagères et ornementales.Ce potager géant mis en place pour les 30 ans de la station  témoigne de la biodiversité et des ressources phytogénétiques au travers des 160 variétés issues d’environ 40 espèces, et par là même de l’histoire de la sélection végétale.  En 2016 le Geves a étudié 2300 variétés confiées, 52 300 variétés conservées en chambre froide ou in vivo. En ce sens il est aujourd’hui un maillon essentiel de la préservation du Patrimoine végétal.

www.geves.fr

  • Directeur de la publication:
    Anne-Marie Granier

%d blogueurs aiment cette page :