Home » Non classé » A Genève les sculptures des Ghostnets d’Australie au secours des océans

A Genève les sculptures des Ghostnets d’Australie au secours des océans

Photo : Galerie Arts d’Australie-Stéphane Jacob, Paris

Entraînés par les courants marins, d’immenses filets de pêche dérivants abandonnés illégalement par des bateaux-usines battant pavillon coréen, thaïlandais, vietnamien et chinois se retrouvent bloqués au nord de l’Australie non loin de la Grande Barrière de corail. Dérivant parfois sur 40 km se mêlant aux déchets plastiques amoncelés ici par les courants, ils forment de véritables goulets d’étranglement dans le golfe de Carpentarie et les Îles du Torres transformant en véritables décharges à ciel ouvert ces lieux paradisiaques. Ces filets fantômes appelés « ghost nets » non biodégradables endommagent fonds marins et récifs coralliens, piègeant et tuant une faune marine aquatique riche et ancienne composée de nombreuses espèces en voie de disparition, protégées comme certaines tortues de mer, requins, raies ou poissons-scies qui ont une valeur totémique pour les Arborigènes et les insulaires du Détroit de Torres mettant en péril des cultures ancestrales. Ces filets fantômes n’ont pas seulement des conséquences néfastes sur les moyens de subsistance de ces populations autochtones ils mettent aussi en danger des cultures plurimillénaires. L’association GhostNets Australia composée de chercheurs, de garde-côtes et d’artistes se mobilise depuis 2004 pour l’identification, le retrait des filets incriminés mais aussi pour épauler les artistes de ces régions qui créent des sculptures à partir de filets de pêche fantôme récupérés sur place afin d’alerter l’opinion sur ce désastre écologique et culturel  dont ils sont les premiers témoins. Certains de ces Ghostnets sont exposées jusqu’au 12 janvier 2018 à l’Université de Genève ainsi qu’au Musée d’Ethnographie de cette ville(MEG).Le partenariat à l’origine de cette manifestation entre MEG, Université et la Galerie Arts d’Australie-Stéphane Jacob de Paris, commissaire de l’Exposition et l’une des premières à faire connaître il y a plus de vingt ans les Arts australiens, ne met pas seulement en lumière de très belles œuvres insuffisamment connues. Il permet aussi de sensibiliser l’opinion à une cause qui concerne tout le monde.

www.artsdaustralie.com/ghostnet.html

www.ville-ge.ch/meg/expo27.php

www.unige.ch

  • Directeur de la publication:
    Anne-Marie Granier

%d blogueurs aiment cette page :