Home » Non classé » l’atelier-musée du peintre animalier Rosa Bonheur l’une des artistes les plus connues du 19ème siècle réouvert au public à Thomery

l’atelier-musée du peintre animalier Rosa Bonheur l’une des artistes les plus connues du 19ème siècle réouvert au public à Thomery

Les amateurs de lieux uniques et rares s’en réjouiront : Le château de By situé à Thomery en Seine et Marne abritant l’atelier de Rosa Bonheur vient de sortir d’une longue léthargie par la volonté de Katherine Brault anciennement dans la communication qui après avoir racheté le lieu il y a trois ans, l’a restauré, inventorié ses collections et fait renaître aujourd’hui cette demeure pleine de charme située au coeur de la forêt de Fontainebleau à deux pas du célèbre château. Un endroit où la grande artiste peignit de nombreuses œuvres notamment ses animaux favoris (biche, sanglier, aigle, cerf, isard, chevreuil, chevaux, mouton et lion) qu’elle abritait dans son parc. Des compagnons qui lui inspirèrent ses plus belles toiles que l’on peut désormais redécouvrir et dont certaines sont exposées dans certains des plus grands musées américains ou de Grande-Bretagne. Séduite par le  calme de l’endroit, son isolement et sa proximité avec la nature elle s’y installa en 1859, à 37 ans au faîte de sa gloire, lasse des bruits de la vie parisienne qui l’empêchaient de travailler au plus près de ses modèles. Elle acheta donc By à un certain monsieur Fabre pour disait-elle «s’en aller aux oiseaux». Elle y fit quelques travaux d’intérieur, engageant la construction au-dessus des communs d’un vaste atelier dont la renommée passa vite les frontières et que l’on peut visiter aujourd’hui dans sa patine d’origine, composé des objets, bibelots, esquisses, tableaux familiers, croquis, blouse de travail ayant appartenus à sa propriétaire. Vers la fin de sa vie elle se lia d’amitié avec une jeune portraitiste américaine Anna Klumpke venue pour y peindre son portrait qui n’en repartit jamais devenant la confidente de la célèbre artiste. Héritière du domaine à la mort du peintre elle le conservera, lui consacrera un livre où foisonnent les souvenirs sur sa bienfaitrice. Elle transformera une partie de la demeure en musée désormais labellisée « Maison des Illustres » par le ministère de la Culture et VMF depuis  2018.

Une personnalité d’une grande modernité

Copyright : Château de By

Copyright : Château de By

Cheminer au milieu des œuvres de Rosa Bonheur permet de découvrir un personnage hors du commun, doté d’une force de caractère rare dont on retiendra outre son immense talent, son étonnante modernité, sa grande indépendance d’esprit qui l’amèneront à bousculer pas mal de conventions d’une époque davantage habituée à ce que les sujets de prédilection de Rosa Bonheur soient traités par des hommes. Tout au long de sa vie, elle se battra pour élever la femme et démontrer que le génie n’a pas de sexe. Jusque dans ses vêtements elle affirmera sa différence : armée de pinceaux et vêtue de son pantalon (pour lequel elle possède une autorisation de travestissement ) elle n’hésitera pas à arpenter les forêts et les foires aux bestiaux univers macho s’il en est à l’époque, pour fixer ses modèles sur des toiles monumentales, un format là aussi peu usité en ces temps. Elle créera un style, imposera son personnage et deviendra une légende que cette réouverture permet de mieux approcher. De nombreux documents inédits permettent d’éclairer aujourd’hui le public sur d’autres facettes moins connues de cette grande artiste très éclectique, comme son amour pour les sciences qui l’amena à fréquenter maintes femmes de science illustres à l’image de Nathalie Micas son amie d’enfance qui inventa un système de frein pour locomotive mais que personne ne voulait prendre au sérieux dans la France de l’époque parce qu’elle était une femme. Des études, des photographies, des plans de construction, des calculs, des prototypes oubliés dans le grenier de ces dernières seront bientôt exposés. Pour faire rayonner l’oeuvre de Rosa Bonheur la nouvelle propriétaire du lieu voit grand : elle compte sur les conférences, expositions, concerts, manifestations thématiques dans des espaces réaménagés à cet effet pour faire renaître l’atmosphère particulière de ce lieu qui a vu passer des générations de peintres, musiciens, et autres compositrices. Une association, le Cercle des amis du musée de l’atelier Rosa Bonheur a été créée pour soutenir la restauration et la réhabilitation des collections du musée. Pour faire perdurer aussi un patrimoine unique.

www.chateau-rosa-bonheur.fr